• publié le 21 décembre 2019
Sport et projet Éducatif chrétien

Une formation  initiée à la demande d’associations de loisirs a eu lieu récemment et avait pour objectif de  rappeler comment un projet éducatif chrétien peut aussi se vivre dans le sport.

Animée par le père Bertrand Cherrier, curé de la paroisse Saint Gabriel (20ème),  fondateur  du patronage Récréa Plaine , ancien joueur semi-professionnel *, elle a rassemblé des directeurs d’association, de centre de loisirs et des éducateurs sportifs.

Pour l’éducateur, l’important est de garder l’esprit du jeu dans la pratique du sport, de prendre conscience que le jeu risque de perdre ses vertus s’il cède aux « tentations » élitistes du sport et de la victoire à tout prix. Dans l’action éducative, la défaite est un chemin structurant pour comprendre ce qu’est la victoire. Apprécier la victoire ne pourra se faire qu’en expérimentant la défaite.

Le père Cherrier a également  rappelé les critères d’autorité pour un éducateur (la force, la loi, la hiérarchie, la compétence) ainsi que la définition du jeu et sa fonction sociale.

Chacun a eu l’occasion de partager son expérience et de se confronter à celles des autres.

Pour conclure, le père Cherrier a rappelé  sa conviction «faire grandir un enfant à partir de ses échecs et de ses limites, et non à partir de ses succès. Pour un enfant ou un adolescent, connaitre ses qualités est assez accessible, il est plus complexe de reconnaitre ses faiblesses».

* ancien joueur semi-professionnel à Bordeaux et Blois, et entraineur en CFA (Blois)

Partager sur : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone