• publié le 16 avril 2019
Session Bafd générale du 18 au 26 mars 2019

Une réussite selon tous les participants.

Cette formation, organisée en lien avec Familles Rurales-Ile de France, était animée par  2 formatrices, l’une de la Facel et l’autre de Familles Rurales.

Elle s’est déroulée dans les locaux de la paroisse de l’Immaculée Conception (Paris 12ème).

14 stagiaires de tous horizons (géographiques, professionnels et sociaux/culturels) se sont retrouvés  pour 9 jours de formation : certains venaient d’accueils de loisirs de la Facel, d’autres d’accueils de Familles Rurales, d’autres  étaient sans attache particulière.

Cette diversité des provenances est une  réelle richesse pour tous :  Frère Jean Yves et Houria reconnaissent avoir choisi cette formation pour cette ouverture qui était proposée.  Ils apprécient  ce mélange et cette mixité des participants. On n’est pas dans « l’entre soi ». Cela permet d’avoir des questionnements et les échanges sont très riches.

Quelles sont les attentes des stagiaires ?

Tous les stagiaires souhaitent connaitre les fondamentaux de la direction car leurs expériences diverses les ont amenés à être en situation de direction (pour la majorité d’entre eux) ou à approcher ce poste de direction. Cette expérience de  terrain leur a fait ressentir leurs lacunes, et leur besoin de formation.

Quelles sont les principales découvertes ?

Elles sont nombreuses, et varient selon les stagiaires :

  • l’importance du projet pédagogique dans les missions d’un directeur. Très souvent, ce projet existe de manière informelle, sous différentes formes (ex le planning du jour, le site internet ou tout simplement par intuition …) mais sans écrits. Les stagiaires ont appris à le formaliser et à prendre en compte tous les éléments nécessaires à sa rédaction.
  • La manière de formuler l’identité catholique d’un patronage ouvert à tous en étant audible par
  • Une autre relation avec son équipe d’animation : comment être dans une relation participative ?
  • Des outils pour compléter les besoins de sa structure et développer ainsi d’autres activités.
  • Des éléments de langage propres à une direction d’accueils collectif de mineurs (organisateurs, Haccp…).
  • La possibilité de fixer des objectifs éducatifs y compris sur du périscolaire le mercredi après-midi

Le rôle des  formatrices

Les deux formatrices ont une grande capacité à s’adapter aux demandes spécifiques des stagiaires et forment un tandem très complémentaire.

Elles mettent en œuvre des méthodes pédagogiques dynamiques : elles font  participer les stagiaires aux  traditionnels topos afin de rendre cette session vivante.

  • Pendant une demi-journée des intervenants leur ont fait découvrir comment  réaliser des projets d’animation autour de la vidéo avec des moyens très simples.
  • Lors d’une autre demi-journée, une sortie en ludothèque leur a permis de redécouvrir les jeux de société, jeux collaboratifs et jeux coopératifs*
    Les formatrices souhaitent mettre en avant les jeux de société  qui ont plus au moins disparu au profit des grands jeux ou grandes veillées.
    *NB :  Dans un jeu coopératif, les joueurs trouvent un bénéfice réciproque à aider et à se faire aider et les jeux collaboratifs sont des jeux où tous les joueurs ont une mission à remplir. Ensemble, ils doivent gagner contre un danger ou contre un méchant

Toutes deux ont pour objectif  de permettre à chaque stagiaire de :
– Sortir de sa zone de confort et aller vers l’autre
– Se remettre en question et analyser sa pratique
– S’ouvrir aux différences (ex : accueils de loisirs de ville et accueils de loisirs ruraux)
– Sortir de la posture d’animateur pour passer à celle de directeur

Partager sur : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone