Etre animateur avec la FACEL

Être animateur dans une association adhérente de la Facel 

  • C’est souhaiter que l’animation soit au service de l’éducation des enfants
  • C’est adhérer au projet éducatif des associations du Diocèse de Paris, fédérés par la Facel
    Quels que soient leurs choix religieux personnels, les animateurs et directeurs soutiennent et mettent en œuvre le projet éducatif de l’association dans laquelle ils travaillent
  • C’est choisir les activités en fonction d’intentions éducatives et permettre ainsi une éducation globale de l’enfant
  • C’est attacher beaucoup d’importance aux liens avec les familles
  • C’est se former régulièrement pour développer ses compétences

Rôle d’un animateur

  • L’animateur est responsable des enfants qui lui sont confiés et assure leur sécurité affective, morale et physique.
    Il a avant tout un rôle éducatif, en aidant chaque enfant à « grandir », à prendre confiance en lui, à prendre sa place dans le groupe, à prendre des responsabilités.
  • Il n’est pas uniquement là pour encadrer et surveiller les enfants. Il a aussi un rôle d’animation, en permettant aux enfants de s’amuser mais aussi de découvrir et d’expérimenter.
    L’important, ce n’est pas l’activité, c’est l’enfant. Si une activité est choisie, c’est parce qu’elle va contribuer au développement de l’enfant.
  • l’animateur doit être présent et attentif aussi bien pendant les activités que pendant les temps de vie quotidienne (repas, récréations, temps calme…)

Attitudes d’un animateur

  • Poser « un regard chrétien sur les enfants », c’est-à-dire poser un regard bienveillant qui permet à l’enfant de comprendre qu’il est unique et qu’il a du prix.
  • Construire avec les enfants une relation individuelle et/ou collective de qualité et de confiance : écouter, garder son calme, régler les conflits sans violence.
  • Etre exigeant avec soi-même comme avec les enfants et leur proposer des activités au contenu de grande qualité.
  • Faire preuve d’une juste autorité.
  • Respecter et faire respecter les consignes de sécurité.
  • Donner l’exemple.
  • Accepter les critiques et savoir se remettre en question pour progresser.
Partager sur : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone