• publié le 25 juillet 2018
Séjour du  Patronage Sainte Mélanie  au Fort Saint Martin sur la Presqu’ile du Cotentin

test1

Comment ne pas imaginer de passer de bonnes vacances dans un cadre pareil : la mer est notre limite de propriété, trois hectares de champs et de bosquets  sont pour nous des terrains d’aventures et de joie.

L’après midi, de grandes aventures jalonnaient nos journées : notre village gaulois était sous l’emprise des romains malfaisants et notre druide avait disparu. Heureusement, Obélix et Astérix étaient là pour nous aider.

Il a fallu constituer un trésor pour l’échanger contre notre druide Michmix, puis notre chef Roudemécanix nous a entrainés dans d’autres aventures plus farfelues les unes que les autres !

Elles se sont clôturées, bien sûr, autour d’un grand festin en présence d’Astérix et Obélix qui nous ont aidés durant les 15 jours.

test2

Un soir, nous avons même dormi dans nos « huttes » : grande expérience pour bon nombre d’entre nous. Les grands chefs dormaient dans la vraie hutte mais les nôtres étaient en toile

test3

De retour dans le « vrai »monde, nous avions plein d’occupations :

Le matin, nous avions le choix : faire du foot ou de l’équitation, rester au fort pour faire du jardinage, aller à la pêche, faire des ateliers manuels…

Juste avant le diner, ceux qui le voulaient par groupe de 4 à 5, nous partions pour la ferme de David et Nicole découvrir leur exploitation bio. Tous parisiens, nous avons découvert comment traire les vaches, voir  les tout petits veaux de quelques jours nous téter la main. Nous avons même gouté du lait et la Teurgoule (riz au lait normand) préparée par Nicole.

test4

Pendant le temps des copains (en fin d’après midi), à tour de rôle, nous étions responsables de la boutique : chacun vient avec sa carte de crédit et peut acheter quelques bonbons.

 

Tous les jours, nous avions un temps de réflexion dans la chapelle, juste avant la veillée. Nous avons partagé sur la richesse de la différence, l’amitié, le racisme, l’attention à l’autre…Et le samedi soir, à l’Eglise du bourg, le curé de la paroisse nous accueillait toujours avec un petit mot gentil

 

Au 14 juillet, nous sommes partis au Manoir du Tourp. (Nous avons fait un bond dans le temps et nous sommes retrouvés au Moyen Age) Nous nous sommes essayés au lancement de hâche, avons vu fonctionner des catapultes, discuté avec un artisan verrier (confection de vitraux), admiré  les dresseurs de loups et de rapaces

test6

Les quinze jours ont passé très vite. Bien sûr, les plus jeunes ont quelquefois compté les « dodos » restants avant de voir papa et maman mais à peine arrivés à la gare, nous étions tous prêts à repartir au beau soleil de Normandie qui ne nous a jamais quitté : tous nos repas étaient sur la terrasse même nos petits déjeuners.

 

Nous étions une quarantaine d’enfants au Fort saint Martin (tout à fait en haut de la presqu’ile du Cotentin) et nos six animateurs nous avaient concocté un séjour de rêve. Nous sommes nombreux à espérer  retourner au Fort l’été prochain, même si on a plus de 12 ans…

 

test5

Partager sur : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone